Carnet de voyage en Russie - Bob Ramsey

Carnet de voyage en Russie

Enfant j'ai découvert la Russie entre les années 80 et 90 assis du fond de mon canapé, et ce qui était diffusé à la télévision montrait une Russie fermée au monde glaciale impassible, s'était quelques années avant la chute du mur et du bloc soviétique.

Mes souvenirs d'enfance de la Russie se résumaient à quelques vidéos tournées dans la nuit autour du Kremlin, du journaliste coiffé d'une énorme chapka  et j'avais souvenir également de Michael Gorbatchev ainsi que de sa tache de naissance.

Ce pays semblait si mystérieux si loin, si froid que je pensais ne jamais y aller un jour sauf que quelque chose au fond de moi m'attirait à m'y rendre.

J'ai finalement à l'université rencontré une amie qui étudiait le Russe, et je me suis dit qu'il serait bien de découvrir la Russie par la même occasion.

Démarches administratives obligent nous remplissâmes les formalités pour obtenir le visa et quelques semaines après nous voila embarqués vers Moscou.

Je me souviens d'une image qui m'a marquée à quelques minutes de l'aéroport de Moscou, ce sont les énormes étendues de forêts , s'était immense à perte de vue jusqu'à l'horizon. 



Descente à pic dans le metro de Moscou

Nous rejoignons la ville de Moscou via la ligne express qui relie l'aéroport à l'une des gares ferroviaires de Moscou.

Nous arrivons sur le quai , au moment du crépuscule, tout me semble gigantesque, les bâtiments les palais, nous sommes perdus, des jeunes moscovites nous aiguillent vers le métro.

Nous nous engouffrons dans le métro croyant être sauvés sauf que c'est un véritable labyrinthe on se trompe de chemin encore une fois, je n'y comprends rien au plan de la station de métro tissé tel une toile d'araignée.

Nous descendons à une station, ce n'est pas la bonne et on reste assis quelques minutes ne sachant pas ou aller, mon amie baragouine quelques mots en russe et demande à quelques gens notre chemin, personne nous aide, au bout de 20 minutes je vois des policiers affairés à faire des allers retours, je saisis mon courage et leur demande en anglais , et là miracle l'agent de police me comprend parfaitement et m'indique le chemin, nous sommes définitivement sauvés nous prenons nos affaires et prenons le bon métro qui nous rapprochera de notre hôtel situé à 5 minutes à pieds du Kremlin. 

Nous sommes en plein été, quand nous sortons du métro il fait nuit et à l'instant où nous sortons de la station le froid me saisit, je suis en polo, vous n'allez pas me croire mais oui il fait un froid d'hiver l'été à Moscou. 

Arrivée à l'hôtel la réceptionniste nous accueille et nous dirigent vers notre chambre, je n'ai qu'une envie sortir et acheter une bouteille de vin, c'est ce que nous faisons sauf que tout est déjà fermé, c'est le couvre feu ou quoi?  J'apprends qu'un vendeur dans un kiosque nous dit qu'il n'a pas le droit de vendre d'alcool la nuit, nous finissons par rentrer dans l'hôtel un peu déçu quand même.

Le lendemain nous nous élançons dans les rues de Moscou, nous découvrons la galerie commerciale le Gum et d'autres sites à visiter,  mais ce qui m'étonne le plus c'est qu'une partie du Kremlin est accessible à la visite. 


Sites à visiter à Moscou

La ville est immense les avenues à plus de 6 voies traversent la ville,  son aménagement a permis de ne pas trop ressentir la pollution, il y'a beaucoup de parc boisés dans la ville et autour de la ville ce qui permet à Moscou de rester vivable et de ne pas suffoquer dans la pollution. Les grandes avenues permettent à l'air de circuler plus facilement et la taille gigantesque des immeubles servent à canaliser les flux d'air afin d'aérer la ville parfaitement. Les stations de métro sont vraiment immenses, on descend ou remontent  plusieurs kilomètres avant d'attendre la station de métro, les gens sont polis et civilisés, tout est orchestré tels des automates. C'est d'ailleurs dans ce pays que j'ai découvert qu'il y'avait un sens pour l'attente dans les escalators. 

Nous passons trois jours dans la capitale et il y'a vraiment pas mal d'activités et de site à visiter, le Kremlin regorge de trésors c'est une forteresse imprenable mais qui permet à ceux qui le désirent de découvrir ses secrets. 


Départ en Sapsan pour Saint-Pétersbourg

Ce que nous avons aimé à Saint-Pétersbourg, ce sont les grands palais et puis c'est tout je n'ai pas réussi à retrouver la même ambiance qu'à Moscou, l'offre de restauration n'est pas disponible nous nous sommes contenter de diner au restaurant de l'hôtel. Dommage car c'est une belle ville. 

Ce voyage en Russie m'a permis de mettre de la couleur et lumière sur mes souvenirs d'enfance . 

Saint-Pétersbourg